Prix Electrisés ?

Publié le par Elan Humaniste Citoyen

 

 

Prix Electrisés ?

 

Prix Electrisés ?

 

 

« Augmentation du Prix du Gaz, Spectres de l’Austérité Economique et du Plan de Rigueur, Inflation…la Hausse des Tarifs de l’Electricité serait de Mauvais Goût ! »

 

                                                                                  Albert-Pierre BOIVIN

 

 

« Une augmentation de 7 à 11 % des Tarifs de l’Electricité…Hasard ? Fantasme ? Fatalité ? Non, un Scénario plus que probable ! En effet, pour L’Elan Humaniste Citoyen, les Tarifs de l’Electricité vont connaître une augmentation tôt ou tard ; qui va assumer les coûts inhérent à l’Entretien du Parc Electrique Français, tant au niveau des Centrales Nucléaires que le réseau Electrique en Milieu Rural, et de son développement ? Electricité de France, qui investit déjà massivement pour ce qui de l’Enfouissement de certaines Lignes Electrique alors que d’autres sont en mauvais état ? Les Pouvoirs Publics, sachant que les caisses de l’Etat sont vides et que le déficit Public laisse planer le spectre de l’Austérité Economique et la Diminution des Dépenses dites d’Intervention ? Les Consommateurs, eux, vont payer l’addition et connaître une augmentation des tarifs de l’électricité…Ce n’est qu’une question de temps…Mais pourquoi cette situation est-elle devenue inextricable ? Pour L’E.H.C., la raison est des plus clairs ; Electricité de France, Société Anonyme à Capitaux Publics depuis le 19 novembre 2004, introduite en Bourse en novembre 2005, l’Oligarchie des 40, et soumise à la Déréglementation du Secteur Electrique par l’Union Européenne au sein d’un Marché Concurrentiel des Fournisseurs d’Energie Electrique, a toujours pratiqué des Tarifs Sociaux de l’Electricité : L’Energie Electrique Accessible et Abordable pour l’ensemble des Consommateurs. Certes très louable, cette approche du Tarif de l’Electricité, pour diverses raisons d’ailleurs, va témoigner cependant d’une Irresponsabilité de la part d’E.D.F., d’un Manque de Prospective Flagrante ainsi qu’un Vide de Visibilité dans le temps. En clair, Electricité de France s’est bornée à chaque fois dans le court terme en pratiquant un tarif abordable de l’Electricité sans une prise en compte pourtant incontournable, outre le prix de la consommation, de la part réservée aux investissements et à l’entretien de l’ensemble du Parc Electrique. Le bilan de cette Politique de l’Autruche sera sans appel. L’augmentation des tarifs de l’Electricité à la charge des Consommateurs d’un coté, des installations parfois désuètes et un réseau qui se détériore de l’autre ! Il aurait été davantage pertinent de s’inscrire dans une approche de long terme, à savoir, proposer des tarifs un peu plus élevés comprenant justement cette marge affectée directement à l’investissement, à la réfection et entretien des diverses installations »

 

 

« Tôt ou tard, la stratégie du court terme termine dans l’impasse. Pire encore, cette dernière inscrit les générations dans une situation d’inégalité, avec ceux qui ont connu les tarifs de l’Electricité avantageux, et les autres, l’Electricité plus chère. L’approche du Long terme est celle qui va, au contraire, permettre la prise de décision juste et harmonieuse dans l’Egalité entre les diverses Générations »

 

                                                                                  Albert-Pierre BOIVIN

 

Commenter cet article