La Création du Secrétariat d'Etat Chargé de la Qualité de Vie

 

La Création du Secrétariat d’Etat chargé de la Qualité de  Vie

 

 

 

Si la notion de Qualité de Vie n’est pas d’ores et déjà une préoccupation primordiale pour aujourd’hui, elle sera un Enjeu Essentiel et Fondamental pour Demain. Sa Dimension Individuelle Concerne Chacun d’Entre Nous et, plus largement, Nôtre Destin Commun à Tous pour ce qui est du Devenir, d’une part, de nos Sociétés Occidentales dites Modernes et, d’autre part, de toutes les autres Sociétés.

 

L’Elan Humaniste Citoyen n’apporte rien de nouveau en affirmant que la thématique de la Qualité de Vie est une notion très complexe.

 

Certaines réflexions et expériences permettent, dans une certaine mesure, de penser en toute sincérité que la thématique de la qualité de vie se caractérise avant tout par des Difficultés Méthodologiques Importantes et somme toutes viscérales, difficultés maquillées par un verbiage et un certain art du concept, quasiment de la rhétorique, rien de plus. Afin d’éviter la perdition, il faut s’armer de méthode et partir de choses simples avant tout pour tout remettre à plat et crever les abcès.

 

Pour L’Elan Humaniste Citoyen il semble, et ceci n’engage que lui, qu’il faudrait :

 

  • Un Travail Terminologique Préliminaire et Nécessaire :

 

En effet, la notion de « qualité de vie » comprend deux termes, la Qualité d’un coté, la Vie de l’autre, mais également les deux termes associées et ensemble. Qu’est ce qu’on entend par la notion de qualité, de vie, et de qualité de vie ? Cela paraît simple de prime abord mais ces trois questions, et L’E.H.C. peut l’assurer, méritent tout un questionnement (il est largement plus facile d’adopter une démarche qualité avec un produit ; on est pas du tout sur le même registre avec la vie).

 

Il faudrait prévoir, sans rentrer dans les détails, une acception ouverte et non figée, dans le sens ou ces définitions, que l’ont va poser, devront prendre en compte les changements sociaux (pratiques individuelles et collectives,) les innovations technologiques, les mutations environnementales et Sociétales…). Ce travail terminologique participant d’une Approche Dynamique et Pragmatique (il faut se baser sur du concret et non de l’hypothétique). La réflexion sur la qualité de vie devra être toujours une problématique et une Question en Mouvement, dont la réponse, différente hier, sera dissemblable demain.

 

  • Un Questionnement sur l’Enchevêtrement des Dimensions :

 

Comme L’Elan Humaniste Citoyen l’a suggéré en filigrane dans ses développements, la qualité de vie va concerner en effet Chacun d’Entre Nous et Nôtre Devenir Commun à Tous. Ces deux volets, celui de l’individu et du collectif, donc, ne vont pas se superposer comme des strates, mais au contraire, s’entremêler de façon intime. Ces niveaux, à la fois deux en un, vont inévitablement souligner les Critères Subjectifs et Objectifs.

 

  • Critères Subjectifs :

 

L’E.H.C. renvoie ici aux critères inhérente à la personne, c'est-à-dire, à quoi correspond la qualité de vie pour elle et qu’est ce qui fait que sa vie revêt de la qualité. Ici, la qualité de vie devient donc très Hétérogène dans son Contenu, correspondant à une recontruction de sens du second degré par l’acteur finalement.

 

Cette dimension du critère subjectif de la qualité de vie va nécessiter de la part de ce Secrétariat d’Etat de réaliser des Expertises Sociales, des enquêtes à la fois Qualitatives et Quantitatives, afin d’Objectiver, partant d’Echantillons Justifiés, ces critères subjectifs.

 

  • Critères Objectifs :  

 

L’E.H.C. se situe ici dans la Dimension du Groupe dans son entièreté sans exception bien sûr. Il s’agit ici de mettre en lumière des critères objectifs qui prendraient en compte le plus grand nombre de personnes, sans laissés pour compte, et qui s’appliquerait au groupe tout entier. 

 

C’est là encore un travail bien délicat. Brièvement, il faudrait dépasser la simple réflexion qui s’alimenterait par des références et postulat « au normal ou au moyen ». L’E.H.C. n’en dit pas plus volontairement afin d’être le plus concis possible.

 

Ces critères subjectifs (objectivés) et objectifs devant alors être mis ensemble dans une sorte de Répertoire Qualité, sorte de base de données et de bibliothèque, qui serviront de Point de Départ Sérieux à Toute Réflexion et Action en Faveur de la Qualité de Vie. Il semble pour L’Elan Humaniste Citoyen que celui-ci est incontournable et nécessaire.

 

  • La Création d’Indices et de Dispositifs d’Evaluation :

 

A quoi serviraient la qualité de la vie et les actions en sa faveur si on ne peut pas en apprécier la teneur et l’efficacité de ces dernières ?

 

Cette appréciation va impliquer dans une certaine mesure la mise sur pied d’ Indices de Qualité de Vie en veillant à bien définir ce qu’est déjà un indice de qualité de vie, à dégager une sorte de Type Idéal de ce dernier sous la forme de Caractéristiques (le nombre, la cohérence des indices entre eux, la pertinence, l’intemporalité…tout en sachant que certains indices s’effaceront et que d’autres, nouveaux, prendront le relais. Un indice n’est pas figé car il doit être en cohérence avec l’approche dynamique et pragmatique évoquée précédemment).

 

Ceux-ci peuvent se compléter par des Indices Ponctuels qui, à la différence des Indices Récurrents, s’étageront dans les registres bien spécifiques.

 

Cette mise sur pied des indices de qualité de vie va alors permettre le Travail d’Appréciation, nécessaire pour Evaluer la Teneur de la Vie sous l’Angle de la Qualité, mais également, de d’Evaluation des Actions et des Dispositifs qui tendent en ce sens. Cette Evaluation de la Qualité de Vie ne pourra se réaliser sans un questionnement concernant l’évaluation et le fait d’évaluer justement. Sans toutes les lister, L’Elan Humaniste Citoyen en souligne cependant quelques unes :

 

  • Qui va évaluer ?

 

La Commission Indépendante d’Evaluation de la Qualité de Vie ou la C.I.E.Q.V., véritable Partenaire du Secrétariat d’Etat chargé de la Qualité de Vie.

 

Son Diagnostique serait Consultatif et elle pourrait faire des Recommandations et des suggestions, être saisie  à la demande du Président de la République Française, du Secrétariat d’Etat chargé de la qualité de vie, sur recommandation du Chef du Gouvernement, mais aussi, par un groupe de personnes issues des Organes Législatifs (par exemple, une trentaine de Députés…), pourquoi même un regroupement de Citoyens dès lors que l’Intérêt Général se fait ressentir pour ce qui est la saisine (ce sont les Modalités de Saisine).

 

  • Comment évaluer ?

 

Ici, il va être question des Modalités de l’Evaluation [méthodologies, outils utilisés, échelle d’évaluation graduée (le signifié et le signifiant de la graduation...) fréquences des évaluations, rédaction…]. C’est une Dimension Technique Impérative qu’il faudrait Formaliser et définir très précisément.

 

  • Ou évaluer ?

 

La réponse à cette question va dépendre bien évidemment des indices mis en place .

 

L’Elan Humaniste Citoyen peut juste noter qu’il y a une difficulté à surmonter, c'est-à-dire, forger des Indices de Qualité, sans jeu de mots, qui seront répartis et disséminés à des Points Stratégiques et Justifiés de la réalité que l’on veut évaluer ; c’est L’Axiome Justificateur des Indices (mettre en correspondance l’indice avec la dimension que l’on souhaite apprécier ; par exemple, l’indice de la qualité de vie à l’école ; L’E.H.C. va caricaturer pour bien montrer que la Justification est très Stratégique : Indice : nombre de corbeille à papier au sein de la classe. C’est un Indice impertinent. Indice pertinent : Taux d’absentéisme au sein de la classe. C’est in indice très pertinent).

 

A noter simplement que la Finesse de l’Analyse et de l’Appréciation joueront un rôle primordial ; par exemple, la corrélation de divers indices au sein d’une même appréciation, la corrélation du même indice dans le cadre d’une série d’appréciation, la mise en relief de l’Indice Multiple, sorte d’Indice clef qui permettra d’obtenir des informations, non seulement sur la situation que l’on souhaite apprécier, mais également sur d’autres (il se retrouve à la périphérie de plusieurs dimensions : pour étayer ce propos, le taux de bonnes notes au sein d’une classe en est une bonne illustration.

 

Cette indice va renseigner sur le niveau de chaque élève bien sûr, mais également sur le niveau médian du groupe d’élève formant la classe. Il peut également donner des Indications sur le travail de l’enseignant, sur le niveau du cours au regard du cycle scolaire en question, sur la pédagogie de l’enseignant à faire passer le contenu des enseignements pour qu’il soit compréhensible et accessible par le plus grand nombre d’élèves, sur ceux malheureusement qui sont dans une spirale de décrochement…

 

  • Pour qui ?

 

Les personnes qui ont la Possibilité de Saisine de cette C.I.E.Q.V. .Le Chef de l’Etat, bien sûr, puisque celui-ci fixe les orientations politiques et le cap des réformes, Le Chef du Gouvernement, en tant qu’il peut procéder à des ajustements si l’appréciation n’est pas bonne ou la hauteur des espérances, si l’objectif fixé n’a pas été atteint…On peut imaginer qu’il y ait même une sorte de synthèse à la disposition des Citoyens, et bien évidemment Accessible à Tous.  Etc.

 

Le Secrétaire d’Etat chargé de la Qualité de Vie aura alors à sa charge La Qualité de la Vie en Général, dans son Expertise, bien sûr, mais également dans son  Maintien, son Amélioration ou son Instauration. Mobile alors, il pourra alors seconder et être un Collaborateur de premier choix pour tous ceux, Ministres et Secrétaires d’Etat, qui seront préoccupés par la qualité de vie au sein du domaine dont ils ont la responsabilité. La Mobilité va être un élément prépondérant.

 

Le Secrétaire d’Etat chargé de la Qualité de Vie pourra être un Interlocuteur Tampon en cas de remous social, un Messager en cas de réforme difficile, un Partenaire dans le recherche du consensus et du dialogue social.  

 

  • Etc.

 

L’Elan Humaniste Citoyen va quitter ces divers Aspects Techniques. Il a essayé d’être le plus bref et clair possible et espère que cela n’a pas été trop rébarbatif.

 

 

La question de la Qualité de Vie, qui peut se travestir d’une Facilité de Façade, révèle en réalité une Grande Complexité. En toute sincérité et honnêteté intellectuelle, la dimension technique lui paraît, il faut le dire sans ambages, inévitable.

 

  •  Renouer avec des notions clefs :

 

L’Elan Humaniste Citoyen veut ici, dans ce développement, insister sur la nécessité de Renouer avec des Notions Clefs pour ce qui est de la Notion de Qualité de Vie.

 

En effet, en amont de cette dimension technique, il y a tout un Socle de Préalables Nécessaires en fait, qui vont donner toute le Sens, la Teneur et Portée de la démarche inhérente à la qualité de vie justement.

 

Sans celui-ci ni tout un questionnement concernant l’élaboration de ce socle de préalables nécessaires, la démarche de qualité de vie n’aura de réelle raison d’être et se limitera aux dimensions purement techniques évoquées brièvement précédemment, sans grand intérêt à vrai dire. Ce socle est une sorte de fil conducteur, véritable trame qui, en filigrane, sera le sillon qui justifiera et légitimera toute démarche de qualité de vie.

 

Sans rentrer, là cependant encore, dans de langoureux développements, L’E.H.C. souligne quelques aspects.

 

  • Le Primum Mobilé :

C’est probablement ici la chose la plus essentielle qui va être la véritable clefs de voûte, l’ossature même de ce socle de préalables nécessaire : « La Personne Humaine sans Exception ».

 

En effet, la personne, quelque soit le domaine dans lequel va se poser la qualité de vie, doit être au cœur, à l’Epicentre même des Préoccupations, des questionnements et des dispositifs. A quoi servirait une telle démarche qui serait dans une certaine mesure, décentrée de ce qui en fait son essence même, la Personne ?

 

Même si cela peut paraître évident, L’Elan Humaniste Citoyen tient à rappeler solennellement  les Dangers et les Non Sens de la Surtechnicité entre guillemet, dangers qui peuvent parfois, voire souvent, occulter les choses essentielles. 

 

 

Il ne faut pas que la Qualité de Vie et les démarches qui vont dans en ce sens  se perdent dans les Méandres des Mécanismes d’Evaluation, du Traitements des Données par de la Technique Statistique, de l’Expertise à la Contre Expertise…bref, une sorte de Charabia Incompréhensible et Inaccessible, passant sous silence la préoccupation de ce qui est et qui devrait être au cœur des dispositifs, la Personne tout simplement !

 

  •  Renouer avec une Approche Positive :

 

En effet, toute démarche inhérente à la qualité de la vie, à bien des égards, se tourne naturellement vers un certain optimiste, ou du moins, c’est ce vers quoi elle doit tendre, vers l’Approche Positive justement. C’est en quelque sorte sa finalité.

 

C’est donc avec ferveur qu’il faut renouer, sans relâche ni hésitation, avec des Notions Fondamentales et Indissociables liées à la Qualité de Vie, notions d’ailleurs, qui pourraient s’immiscer également davantage dans le Débat Politique et que l’on entend malheureusement que trop peu. Nous pensons ici bien évidemment aux notions de Bien Etre, de Bonheur, D’Epanouissement, de Plénitude, d’Enchantement, D’Accomplissement, de Réalisation de soi,  de Participation, D’Emancipation, de Satisfaction, de Plaisir, de Joie, de Sérénité…Etc. (cela correspond à toutes les terminologies participant d’un champ lexical positif et optimiste).

 

 

Cette approche positive, qui va sous-tendre toute idée de qualité de vie en est vraiment sa finalité ; « De la qualité de vie pour de la qualité de vie » ne sert à rien si celle-ci, coupée du monde, s’affranchie du Ressenti et Vécu de chacun d’entre nous et d’une certaine façon, du groupe tout entier sans exception.

 

L’Elan Humaniste Citoyen évoque brièvement le volet de l’individu et celui du groupe, du collectif (ceux-ci correspondent à des débats bien complexes que certaines Sciences Humaines ne cloront  sans doute jamais). Il est raisonnable de penser qu’il n’y aura pas de bonheur au niveau du groupe, un Sentiment Collectif de Bien Etre Partagé, si déjà ceux-ci ne sont pas ressentis et vécus comme tels au niveau de la Situation de Chacun  et du plus grand nombre. A l’inverse cependant, on peut considérer que le sentiment d’épanouissement du groupe, un moral positif par exemple, peut avoir des répercussions positives dans une situation de vie particulière, en tant  qu’Environnement Social Ascendant.

 

L’Elan Humaniste Citoyen va préconiser d’ailleurs la création de " Cellules Qualité de Vie  "au sein des Préfectures et des Collectivités Territoriales (Hôtel de Ville et Mairie, Hôtel de Région, Hôtel du Département), afin de mettre en cohérence et en lien, dans les spécificités locales justement, le suivi attentif de la Qualité de Vie (dans les Principes Généraux et les problématiques locales).

 

L’E.H.C. va terminer les développements de cette proposition de la création d’un Secrétariat d’Etat chargé de la Qualité de la Vie par une petite synthèse récapitulative :

 

 

Le Secrétariat d’Etat chargé de la Qualité de la Vie

 

 

  •  Un travail terminologique préliminaire et nécessaire :

 

Approche Dynamique et Pragmatique 

Question en Mouvement 

 


  • Un questionnement sur l’enchevêtrement des dimensions :

 

  • Critères Subjectifs 

 

        Expertises Sociales 

 

  • Critères Objectifs 

              Répertoire Qualité

  • La création d’indices et de « Dispositifs d’Evaluation » :

 

Indices de Qualité de Vie
Indices Ponctuels
Indices Récurrents
Evaluation de la Qualité de Vie 

Commission Indépendante d’Evaluation de la Qualité de Vie ou la C.I.E.Q.V. 

 

Partenaire du Secrétariat d’Etat chargé de la Qualité de Vie

          Diagnostique Consultatif 

Recommandations

Modalités de Saisine 

 

Le Secrétaire d’Etat chargé de la Qualité de Vie 

 

La Qualité de la Vie en Général 

 

Expertise

Maintien 

Amélioration

Instauration 

 

Mobilité

 

Interlocuteur Tampon 

Messager

Partenaire

 

Modalités de l’Evaluation 

 

L’Axiome Justificateur des Indices 

Indice Multiple 

 

 

  • Renouer avec des notions clefs :

 

 

Socle de Préalables Nécessaires 

 

        Primum Mobilé

        (La Personne)

 

Approche Positive

 

Bonheur, Epanouissement, Réalisation de soi, Enchantement, Plaisir Etc.

 

          Sentiment Collectif de Bien Etre Partagé

 

Environnement Social Ascendant